Présentation

En 2018, Espace populations sociétés (EPS) fêtera ses 35 ans. À cette occasion, la revue organise un colloque à Lille les 28 et 29 mars 2018.


Espace populations sociétés : trois termes qui définissent chacun des objets de recherche distincts appréhendés par les géographes, les démographes et les sociologues. Mais trois termes qui ne sont pour EPS séparés par aucune ponctuation, comme pour mieux souligner que dans bien des cas, chacun d’eux ne peut être saisi sans appréhender les deux autres. De fait, la revue a été un lieu de rencontres pluridisciplinaires où l’objet de recherche fut souvent l’interaction entre espace, populations et sociétés. Cette interaction constitue précisément l’objet du colloque.


Enjeu du colloque
Nous souhaitons appréhender sous un angle dynamique l’interaction entre espace, populations et sociétés. Cette interaction pourra être appréhendée de manière historique, ou bien privilégier les dynamiques contemporaines ou encore avoir un caractère prospectif. Elle pourra être saisie à l’échelle locale ou à des niveaux géographiques plus agrégés, dans les pays du Sud ou du Nord. Outre des communications présentant des résultats, les interventions d’ordre méthodologique consacrées aux moyens de saisir ces interactions sont également les bienvenues.

Trois approches sont proposées :
- L’effet des évolutions sociétales sur la dynamique démographique ou/et spatiale. Par exemple, dans quelle mesure la motorisation des populations ou l’attrait pour la propriété d’une maison individuelle ont pesé dans la localisation des ménages dans les espaces périurbain et rural ? Quel fut l’impact de la réduction du temps de travail sur le développement de territoires touristiques ? Comment la socialisation différenciée et la crainte de l’altérité peuvent entrainer des phénomènes de segmentation de l’espace résidentiel allant même jusqu’ à la création de zones de repli des plus aisées (les gated communities) et d’exclusion de populations stigmatisées (les populations d’origine immigrée par exemple) ?


- L’effet des évolutions démographiques sur les dynamiques sociétales ou/et spatiales. Par exemple, comment les mouvements internationaux contraints par des événements historiques (les migrations de personnes qui fuient des conflits), les migrations régionales pour répondre à des exigences économiques (la nécessité de se rendre dans un bassin d’emploi important) ou encore au niveau local les changements de résidence liés aux parcours de vie se traduisent sur la composition sociodémographique des territoires ? Comment les nouvelles populations s’inscrivent-elles dans l’espace et les sociétés qui les accueillent et quelles conséquences peuvent-elles avoir sur le plan spatial (par exemple les camps de migrants sauvages au sein mêmes des villes françaises ou les zones d’habitat informel dans les grandes métropoles du Sud) ?


- L’effet des (ré)aménagements de l’espace sur les dynamiques démographiques et sociétales. Par exemple, quel peut être l’impact sur la socialisation des individus de la destruction d’un quartier ancien et la relocalisation de ses habitants comme cela fut observé à Pékin avant les Jeux Olympiques de 2008 ? Quelles conséquences sur la dynamique résidentielle peut avoir la localisation (ou la délocalisa-tion) d’infrastructures publiques ? Au niveau local, quel effet une politique municipale visant à valoriser son patrimoine culturel peut avoir sur l’attractivité résidentielle des centres historiques ? Après contrôle des facteurs socioéconomiques, comment les caractéristiques environnementales et culturelles du lieu où résident les populations influencent-elles leur santé et leur mortalité ? Comment les caractéristiques du logement et leurs évolutions impactent-elles les choix en matière de fécondité ?
Au terme du colloque, nous espérons produire une réflexion d’ensemble pouvant permettre à tous ceux qui participent à l’aménagement du territoire d’avoir une meilleure lecture des interactions qui lient l’espace, les populations et les sociétés et ainsi leur donner des éléments de diagnostic pouvant les aider à mieux accompagner et anticiper les dynamiques contemporaines et futures de leurs périmètres de compétence.


A l’issue du colloque, une sélection de communications sera effectuée. Les textes retenus seront publiés dans un numéro spécial de la revue Espace Populations Sociétés consacré à la thématique abordée.

Personnes connectées : 1